Jeune producteur et DJ de la sombre scène French, FLVN vogue entre les entrailles des enfers et les nuits orageuses. Après quelques mois sur un projet prénommé Bagarre Perdue où il s’allie à la berlinoise Justine et ses compères de longue date Jordi et Luce, il revient cette année sur son amour initial résolument techno.

Bercé par The Psychedelics Furs ou encore Dépêche Mode, FLVN plonge dans la musique dès ses premières dents. Il découvre le monde de la nuit et de la musique électronique peu de temps avant ses 18 ans. Marqué par des heures sur le dancefloor, il pose ses mains sur des platines pour ne plus jamais les enlever.

FLVN | RM - Le média des gens | Portrait | Artiste | Musique | #JENSUIS

Ses premiers pas en club en tant que DJ il les fera dans le mythique club bordelais le 4sans. À cette époque, FLVN évolue dans un style minimale dark, en cohérence avec sa fougue juvénile. C’est après avoir arpenté les clubs underground de la belle endormie qu’il décide de se retirer et partir à la recherche de nouvelles inspirations. En 2015 il fait définitivement son retour en qualité de producteur chez NightNoise (Amsterdam) avec un original nommé ORASOL FATE. Ce morceau playlisté par un grand nombre d’artistes à travers le monde notamment Chloé et Ivan Smagghe ou encore Morgan Hammer lui permettra d’être soutenu et reconnu par ses paires.

Suivront son premier EP LOHAN avec les remix’s de Kiwi et Lordatak ainsi que NYCTOPHILIA, un EP plus personnel et représentatif de ses influences avec des remixes de Curses et Pino.

Il s’attaque par la suite à un édit du légendaire Fade to Grey et d’une de ses artistes favorites : Siouxsie and the Bandshees.

Lors de sa première apparition sur la scène du festival Alfresco en 2016 au côté de Jennifer Cardini, The Emperor Machine ou encore Matt Walsh, il foule le sol anglais avec dans sa valise des morceaux plus post-punk élaborés avec son jumeau maléfique Jordi Sorder. Il rencontre Justine et quelques semaines plus tard naissait Bagarre Perdue. Ce projet permet à FLVN de mettre un premier pied dans la prestation live et découvre l’émotion que procure ce format. Ensemble ils iront se produire à Paris, Bordeaux et Londres.

En 2017, FLVN décide de rejoindre la capitale parisienne sans oublier d’y amener avec lui son compère de toujours. Quelques mois après avoir sillonné Pigalle sous toutes ses formes et les bars rock parisiens, un soir d’été il décide, avec Jordi, de monter un nouvel projet live : Order89. L’ordre voit le jour fin 2017 avec l’arrivée du Kid Helliot et surtout leur titre Barbara. Leur premier EP verra le jour courant 2018. FLVN lui revient à son amour de toujours, la techno. Il signe en début d’année un remix pour MR BC, il rejoint l’écurie parisienne Mange Moi avec un édit et un original, il traverse l’Atlantique pour signer chez Playground (Argentine). Le BPM s’est quelque peu accéléré pour laisser derrière-lui une mélancolie trop envahissante et désormais rechercher l’intensité et l’urgence absolue.

FLVN | RM - Le média des gens | Portrait | Artiste | Musique | #JENSUIS