François Bès était l’invité de Julien Millanvoye au côté de Claude Ber dans Kill Kill Kill, le mercredi 17 avril.

Il travaille à l’Observatoire International des Prisons, qui milite pour le droit à la dignité des détenus. François Bès nous explique que la vie en incarcération ne donne pas accès à tous les droits citoyens. Les détenus ne sont pas accompagnés pour leur réinsertion, ce qui crée une sorte d’antagonisme avec la fonction même des maisons d’arrêt.

Si vous souhaitez soutenir la cause des détenus, rendez vous sur le site de l’Observatoire International des Prisons.