Mis en haleine par la sortie de l’EP de Stéfan Smith – Jupiter 606 – le 8 Février dernier sur Sapiens Records, le label d’Agoria créé en 2016, on s’est donné rendez-vous le 22 Mars pour la sortie de son premier LP éponyme.

Ce Jeudi, surprise ! Stefan Smith dévoile le clip “Jupiter 606” et on vous l’offre en exclusivité.

STÉFAN SMITH

Producteur de musique électronique anglais basé à Los Angeles, Stéfan Smith a étudié la musique au prestigieux Mills College de San Fransisco, où il a collaboré avec des précurseurs tel que Fred Frith (compositeur expérimental à l’origine du mouvement Rock in Opposition), Maggi Payne (et ses oeuvres électroacoustiques), Pauline Oliveros (figure du développement de la musique minimaliste et électronique des années 70) et Roscoe Mitchell (saxophoniste et jazzman).

Une fois diplômé, il travaille pour Don Buchla, le visionnaire et légendaire concepteur de synthétiseurs.



Désormais, quand Stéfan Smith ne compose pas, il travaille sur la création d’univers sonore dédiés aux films et expositions. Il a notamment élaboré durant les 4 dernières années la bande son de DAU, l’oeuvre aussi controversée que titanesque du réalisateur russe Ilya Khzhanovsky, déployée pour sa première mondiale aux Théâtre de la Ville, Théâtre du Châtelet et Centre Pompidou de la fin du mois de Janvier au 17 Février à Paris.



Il collabore également avec le sound designer Nicolas Becker (Gravity, Arrival, American Honey). Leur travail a entre autres permis de sonoriser l’exposition de Philippe Parreno « Anywhen » du Tate Modern Turbine Hall de Londres.

JUPITER (606)

En Juin 2018, Sapiens Records annonçait la première sortie intégrale du compositeur britannique avec Mirror, un morceau psychédélique qui donne sans conteste la couleur.

Puis, le 8 Février dernier, on découvrait Jupiter (606), le premier EP de ce (malgré son parcours) nouveau venu dans le paysage de la musique électronique, déjà considéré comme le Aphex Twin du label.

Stéfan Smith crée l’intégralité de sa musique avec des synthétiseurs et des boîtes à rythme. Profondément ancré dans l’art de la création musicale et sa théorie, on comprend avec ses jeux de textures l’arrivée du producteur sur le label d’Agoria, qui fait la part belle aux musiciens, artistes visuels, chamanes ou bien concepteurs sonores, avec une plateforme ouverte à toutes formes de création.

“La porte est grande ouverte à tous ceux qui ont quelque chose à raconter, à incarner. Qu’il s’agisse d’un réalisateur, d’un sound designer, d’une femme politique, d’un adolescent de 16 ans qui fait de la musique dans sa chambre ou d’un plasticien, ils sont tous les bienvenus.

Concrètement cela veut dire que je pourrais par exemple donner les clés d’une compilation à un réal, enregistrer un discours politique sur vinyl, signer les premiers morceaux d’un ado, sortir les remixes d’un anthem techno, demander à un sound designer de créer un event. L’idée est de transmettre une parole libre, rebelle et intime.”

Source : Agoria interviewé par Tsugi

Stéfan Smith conceptualise ses premières sorties de façon brute et organique.

Le LP a été conçu autour de l’idée d’immédiateté, avec pour objectif de capturer et de préserver l’essence des premières étapes de la création, protégeant les erreurs et les imperfections inhérentes à ce processus.

Il édite alors le moins possible, pour garder ce sentiment original de temporalité et entraîne alors l’auditeur dans une rivière d’oscillations, avec une production sans failles et un traitement sonore des plus réussis.

Stéfan Smith se concentre sur l’atmosphère, l’humeur, les tons et les fréquences avec des productions qui répondent au subliminal et aux sentiments… et ça nous a clairement embarqués.

Rendez-vous le 22 Mars pour la sortie du LP complet (9 titres). En attendant, on vous souhaite un bon visionnage !

LIENS

STÉFAN SMITH

SAPIENS RECORDS