Verda Suno, c’est l’ambiance musicale d’univers à la fois lointains et très proches, comme Philip K. Dick ou George Orwell auraient pu les représenter. C’est une lettre d’amour à la Science Fiction et à l’Electronica, dans lesquels les membres du projet puisent leur inspiration.

C’est en 2018 à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, que les membres du groupe ont installé le laboratoire sonore dans lequel ils assemblent avec rigueur le vaisseau dans lequel ils accueillent le public, afin de les accompagner dans leur expédition.

Chaque nouveau morceau est un nouveau chapitre de la fresque que le groupe compose en parallèle à son univers musical.

Depuis le 24 mai 2019, leurs archives sonores sont enfin disponibles et regroupées dans un recueil du même nom.
Il est possible d’y accéder sur toutes les plateformes d’écoute numériques.

Extrait d’un texte (non daté) retrouvé sur Verda Suno :

Au commencement, n’existait qu’un vaste océan. En son milieu, se dressait un arbre immense dont les racines s’enfonçaient aussi profondément sous les eaux que ses branches se perdaient dans l’infinité des cieux.

Un jour, un gigantesque oiseau nommé OVO, descendant des royaumes célestes pour assouvir sa curiosité, se perdit dans l’immensité de cet océan. Lorsqu’il aperçut l’arbre, il décida de s’y poser, épuisé qu’il était par son périple. Il confectionna un nid en utilisant les feuilles et les branches de l’arbre. Durant 7 jours et 7 nuits, il se nourrit des fruits de l’arbre et de l’eau de l’océan, et se reposa dans son abris.

Alors que, reposé par son séjour, OVO se préparait à repartir pour les royaumes célestes, il découvrit que la nourriture qu’il avait consommé de l’arbre et l’eau qu’il avait bu de l’océan avaient formé un œuf dans la chaleur de son ventre. Et une fois de plus, il attendit 7 jours et 7 nuits quel’œuf quitte son corps.

Lorsque, enfin, OVO déposa l’œuf dans son nid, il se rendit compte à
son grand désespoir qu’il ne pourrait pas le prendre avec lui pour la route du retour. Il enveloppa donc l’œuf dans un couffin composé de feuilles collées entre elles avec la sève de l’arbre et abandonna ici sa descendance, afin de retrouver ses terres originelles.

L’œuf resta dans ce lit de fortune durant 7 jours et 7 nuits supplémentaires et, enfin, à l’aube du huitième jour, il éclôt finalement, se séparant en deux morceaux qui donnèrent respectivement naissance au ciel et à la terre. En son centre, naquit la lumière sacrée qui façonna alors les êtres vivants et organisa les éléments.

Et c’est ainsi, selon la légende, que Verda Suno apparut…